Ateliers témoignages de pratiques

Les séances d’ateliers de pratiques ont pour objet d’être un moment d’échange et de partage des diverses pratiques d’Éducation Nouvelle portées par les organisations présentes. Tous nos mouvements d’Éducation Nouvelle partagent les mêmes valeurs fondamentales : valeurs démocratiques et internationalistes, valeurs de paix, de respect de la personne. Nous avons pour but la liberté, liberté d’action et liberté de pensée, nous recherchons l’émancipation intellectuelle de l’individu comme des populations. Nous cherchons donc à développer l’esprit critique et à instaurer des pratiques non dogmatiques. Dans nos différents mouvements d’Éducation Nouvelle les valeurs sont communes, mais les pratiques varient selon nos priorités et nos spécificités ; elles sont complémentaires, jamais opposées quant aux valeurs qui les sous-tendent. Les ateliers ont pour but de donner à voir ces diverses pratiques, dans l’école et hors l’école, pour en faire l’analyse, pour les mettre en réflexion et en partage, pour les faire progresser. La diversité des témoignages proposés permettra aussi de mieux faire connaissance en partant du réel de nos quotidiens respectifs.

Ateliers Biennale

MouvementTitrePrésentation
1CRAP ICEMPratiques de coéducation avec des familles éloignées de la culture scolaire dans une classe coopérativePratiques de coéducation avec des familles éloignées de la culture scolaire dans une classe coopérative
Nous proposons à partir de la présentation des pratiques mises en place dans 2 classes coopératives par 2 des intervenantes, d’engager un débat sur la place des parents à l’école. Nous nous intéresserons plus spécifiquement à la question de l’accueil et à celle de l’inclusion des familles dans les projets de classe.
2FORESCOLa réciprocité à l’école : les échanges réciproques de savoirsLa réciprocité : définition La réciprocité en milieu scolaire : des échanges réciproques de savoirs en classe et après la classe. Présentation par les intervenants de leurs expériences d’échanges réciproques de savoirs en primaire, dans le secondaire, en classe et en périscolaire, entre élèves et entre enseignants. Les participants partageront leurs découvertes et questionnements nouveaux avec les intervenants Conclusion coopérative
3ICEMUn mot, une imageCette biennale va, entre autres, s’interroger sur les mots de l’éducation nouvelle et leurs traductions en diverses langues. Cet atelier propose une pratique artistique de collage invitant à associer un mot à une image. Ce faisant, chacun-e procédera par libres associations d’idées et/ou de formes. On interrogera ensuite collectivement la polysémie des éléments des compositions ainsi formées mais aussi on confrontera nos productions, leurs prolongements éventuels et nos interprétations.
4ICEMEtude du milieu en méthode naturelleNotre atelier se compose de 3 parties : L’ICEM vise la transformation de l’école publique en école populaire. Lors d’une classe-promenade, il s’agit de SORTIR et de se mettre EN MOUVEMENT. C’est un hors-les-murs en marche, qu’il s’agit de vivre avant de l’étudier. En amont et en aval, cette sortie s’articule avec ce qui se passe, par ailleurs et entre-temps, dans la vie de la classe. L’enjeu sera d’expérimenter une manière de prolonger ce type de sortie et de discuter avec les animateurs de l’atelier de leurs expériences.
5Confédération de movimientos de renovacion pedagogicaEducation émotionnelle et démocratieIl s’agit de reconnaître, à travers quelques activités pratiques, combien l’éducation émotionnelle est fondamentale si l’on veut obtenir des habitudes démocratiques. Mais il ne sera pas possible de réaliser ces enseignements si nous les séparons des enseignements de base qui sont prévus dans les programmes d’études. Pour cette raison, nous réaliserons ces activités en les intégrant dans des domaines classiques spécifiques, de manière à ce que nous nous rendions compte qu’il ne s’agit pas d’introduire des contenus conceptuels liés à l’éducation émotionnelle ou de créer un espace spécifique dédié à cette fin, mais que l’éducation émotionnelle doit être le résultat de certaines manières de travailler.
6FIMEM : Asso marocaine de l’école modernePrésentation des pratiques pédagogiques en temps de pendémie dans un secteur scolaire en milieu rural marocainNous souhaitons partager dans cet atelier les expériences d’enseignement -apprentissage vécues par les élèves, les enseignants, les responsables administratifs en temps de pandémie. Cinq aspects seront traités dans cette intervention :
1/ L’aspect psychologique, l’angoisse, la peur, le tâtonnement dans les relations individuelles
2/ L’aspect du tâtonnement qui a frappé tous les intervenants (les parents d’élèves, les élèves, les enseignants, les encadrants, et toutes les autorités d’éducation et de formation au niveau régional)
3/ L’aspect didactique qui a tété fouetté par l’incapacité de toutes les parties à garantir un minimum d’apprentissage, vu les résultats et les performances des élèves, la peur a joué son rôle
4/ L’aspect « entourage » ce qui se passe chez les autres, localement, au niveau régional et national.
5/ L’exploitation des nouvelles technologies qui saccage la notion de démocratie, de liberté, de l’humanité ..
Les témoignages ( vidéos) des différents partenaires viendront appuyer les notions développées dans la présentation de l’atelier
7FIMEM MCE ItalieLa main et la pensée, les peintures rupestresAu cours de son évolution, l’homme a adopté une position debout et a donné à ses mains la liberté, il a commencé à toucher, à saisir, ….. L’activité manuelle a posé des problèmes, pour les résoudre l’homme a inventé des outils et des techniques. De cette façon, les mains ont développé notre intelligence. L’atelier veut être une occasion de redécouvrir le plaisir de faire, d’exercer ses compétences manuelles et d’exprimer sa créativité. En ce qui concerne notre profession d’ éducatrice/éducateur, n’oublions pas que le monde mystérieux et fascinant de la préhistoire peut motiver chez les enfants un intérêt durable pour l’histoire. Comparer la vie des premiers humains avec la nôtre peut également les aider à comprendre que les sociétés humaines évoluent au fil du temps et que la recherche historique cherche à reconstruire et à expliquer ces transformations continues.
8FIMEM MCEP EspagneLe corps à l’école, coopération, émancipationC’est un travail actif dans lequel nous entendons expérimenter l’importance du corps dans la Méthode Naturelle Freinet pour créer un environnement propice à une véritable coopération.Nous pensons que l’objectif fondamental d’émancipation de l’école trouve son outil le plus utile dans la coopération. La coopération est la mise en pratique de la solidarité, de l’empathie et aussi du travail pour le bien commun et avec lui le travail qui tend à développer l’esprit critique nécessaire.Ces objectifs ne sont possibles qu’à partir d’une confiance affective, d’une atmosphère de joie et de fraternité. Le corps y est pour beaucoup.Nous ferons référence aux théories et pédagogies qui soutiennent ce besoin de corps à l’école, par ailleurs si absent en général dans le champ éducatif.
9Mouvement FREINET Belge Education PopulaireComment vivent les enfants et adultes dans une classe maternelle organisée en ateliers libres, permanents et coopératifs?A partir d’un power point et de photos, journaux de classe… témoignage très concret d’une pratique de classe basée sur la méthode naturelle.
Une grande place sera accordée aux échanges avec les participants.
10CRAP/ RERSLes marchés de connaissances et la réciprocitéLes marchés de connaissances sont des occasions de reconnaissances, des possibilités de voir l’enfant autrement qu’au travers de l’élève. Ils se basent sur l’idée que chacun est à la fois ignorant et savant. Ils permettent de développer le plaisir d’apprendre à apprendre, offrent l’opportunité d’échanger et de partager, de responsabiliser l’élève, de mieux connaitre les personnes qui nous entourent. On ne peut pas changer les conditions sociales d’un enfant mais on peut l’aider à acquérir des connaissances dont il n’aurait peut être jamais entendu parler.
11Ecole Clair-Vivre (Bruxelles)Le portfolio, outil d’évaluation à l’écoleL’école Clair-Vivre met en place un portfolio pour chaque élève de la P3 à la P6 (CE2 à 6e). C’est un dossier évolutif qui rassemble ses travaux, des évaluations de ses professeurs, de ses camarades (appréciations, conseils, remarques…) et des autoévaluations.
L’intérêt de cet outil est que l’enfant est maître de son évaluation, il prend conscience de ses forces, mais aussi de ses défis afin de les surmonter en établissant lui-même des plans d’action.
12FESPIApproche croisée de l’accueil de jeunes en souffrance en milieu scolaire en présence d’un soignant.En pédagogie comme en psychothérapie institutionnelles, on peut se demander quels sens donner aux activités proposées à des jeunes en souffrance. Comment réfléchir l’accueil et l’écoute face à des jeunes en quête de refuge ? Quelle place donner à la pédagogie dans leur « raccrochage », qu’il soit scolaire, psychologique, social ? Enfin, comment appréhender la distinction entre soin et émancipation de l’individu ?
13GFENFéminisme et éducation nouvelleCes dernières années, les questions féministes sont venues réinterroger les sociétés à l’aune du genre et de l’intersectionnalité. A travers des mises en situation comparatives en français et espagnol, notre atelier se propose de mettre le pari de l’émancipation à l’épreuves des langues, d’interroger les impensés qu’elles transmettent mais ausii leurs capcités créatives. De quels ressorts disposons-nous pour développer une éducation àl’égalité entre toutes et tous ?
14GFEN et LIENSensibilisation à la lutte contre les discriminations de type raciales en milieu scolaireEn formation d’adultes enseignants et travailleurs sociaux les « se formant » prennent souvent conscience de discriminations (race, genre, classe) dont sont victimes leurs élèves (soit victimes, soit témoins)
Dans l’atelier
1.on reviendra sur des animations menées en Provence (France) à ce sujet (mise en situation des participants à partir d’animations proposées à de jeunes élèves et apprentis)
on entendra des animations réalisées ailleurs sur ces mêmes questions par d’autres formateurs.
15GFENViolencesVivre « l’aventure » d’un atelier d’arts plastiques pour s’approprier des pratiques de créations contemporaines, les agir pour comprendre comment elles questionnent, interpellent la société et ne sont pas des pratiques de mystification. Analyser les processus de création, les dispositifs féconds pour faire de la création un bien partagé. Partager des processus de création pour être dans la fierté, se sentir capable, réussir et faire réussir les autres
16AGSASAtelier Psycho-Lévinel’Atelier Psycho-Lévine explore les façons de vivre les situations rencontrées dans l’existence, agréables ou non. Une seule question y est posée : « Que peut ressentir quelqu’un qui… ? ». Les réponses sont écrites et anonymes puis lues à l’ensemble du groupe. L’atelier est proposé principalement à l’école (à partir du CE1) mais aussi dans d’autres lieux. Il propose aux participants de se mettre en route vers un autre et ses ressentis dans un contexte singulier.
17CEMEA F« Nous Et Les Autres, des préjugés au racisme » (NELA)Les Ceméa participent à la transmission des valeurs de la République en s’engageant notamment auprès des différents acteurs éducatifs et équipes pédagogiques, jeunes et élèves, contre toutes les formes d’expression du racisme dans et hors de l’école. Enjeux de société à l’échelle mondiale, dans un contexte où beaucoup sont encore victimes d’inégalités et de discriminations et où l’on peut voir se renforcer des discours et pratiques racistes, il est essentiel d’agir par l’éducation des élèves et des jeunes. Dans le prolongement de l’exposition itinérante « Nous et les autres, des préjugés au racisme », les Ceméa et le Muséum national d’Histoire naturelle / Musée de l’Homme s’associent pour renforcer leurs actions. Les Ceméa proposent plusieurs parcours éducatifs construits à partir des axes de l’exposition : un parcours de sensibilisation en ligne et quatre ateliers thématiques (Racisme et analyse critique des médias / Racisme et repère historique / Regards scientifiques sur le racisme / Concepts à propos du racisme)
18CEMEA FZourit.net, un portail numérique éthique pour les associationsLes outils numériques sont devenus incontournables dans notre société, a fortiori, dans la vie et la ges- tion d’une association. Trop souvent, par manque d’information, par mimétisme ou parce que les outils semblent gratuits, les associations utilisent des services trop peu respectueux de nos vies privées, enfermant les associations et leurs adhérent·e·s dans des logiques qu’il devient très difficile de quitter. Les Ceméa, engagés depuis de nombreuses années sur les questions et les enjeux relatifs aux médias et au numérique plus éthique, ont décidé de développer « Zourit.net », s’appuyant sur des logiciels libres déjà éprouvés pour faciliter la coopération, la sécurisation des usages quotidiens du numérique. Zourit, qui signifie « pieuvre » en créole réunionnais, est particulièrement adapté au monde associatif et converge, dans les valeurs qu’il porte, avec celles des associations militant pour le progrès social.
19CRAPSe former différemmentComment se former à des pratiques pédagogiques différentes, émancipatrices, inclusives, et choisies ? Cette question sera introduite par la présentation du projet d’un groupe de sept professeurs des écoles (en France), engagés depuis 5 ans dans une dynamique autonome de co-formation, en vue de constituer une équipe pédagogique dans un établissement scolaire qui ouvrira ses portes à la rentrée 2022.
20Intermèdes RobinsonDu CLAS à la classe : se réconcilier avec les apprentissagesIntermèdes Robinson réalise un programme d’accompagnement scolaire qui se propose de réconcilier les enfants avec leur capacité d’apprendre et comprendre le Monde. En autonomie vis-à-vis de l’école, il s’agit pour chacun de devenir acteur de ses apprentissages et créateur de Culture. A partir d’outils de la pédagogie sociale et Freinet, c’est toute une éducation globale que le centre social met en oeuvre pour les oubliés du système scolaire.
21Labos de Babel MondeSortir de sa langue par les langues », atelier d’écriture multilingueNotre langue est plurielle. Nous l’inventons chaque jour. Selon Edouard Glissant, nous écrivons en présence de toutes les langues du monde. Cet atelier fait le pari que l’imaginaire et le réel des langues peuvent nourrir notre écriture de création, comme l’écriture nourrit nos langues.
22OCCELa participation des élèves à l’école : enjeux et leviersSur le terrain, on se rend compte que les enseignants ont beaucoup de mal à permettre et favoriser la participation des élèves. Nous essaierons de dégager les enjeux, les leviers ? d’identifier les outils à disposition de la classe coopérative ? Cette réflexion sera suivie d’un temps d’analyse de pratique à partir de vidéos sur le conseil de coopération.
23Théâtre du TiroirThéâtre éducation. De l’expérience de J.Korczak dans le ghetto de Varsovie aux pratiques d’aujourd’hui.À partir du récit de l’expérience de Janusz Korcazk puis des récits d’expériences « théâtre/école » avec un binôme enseignant/comédien, nous proposerons des outils pédagogiques qui ont fait leur preuve : comment démarrer un atelier, comment aborder un texte pour la première fois, initier un débat sur l’ouverture de l’école à la culture par la pratique de l’enfant. Le théâtre comme outil de connaissance du monde. Récits d’expériences concrètes et mise en oeuvres de jeux dramatiques d’initiation.
24ULB et HEFFEchange sur les pratiques et principes pédagogiques des écoles secondaires bruxelloises inscrites dans le courant de l’Education NouvelleAu cours de ces dix dernières années, pas moins de huit écoles secondaires ont ouvert leurs portes sur la Région de Bruxelles-Capitale en faisant le choix de l’Education Nouvelle pour leur projet d’établissement. Plusieurs chercheurs proposent d’animer un dialogue entre les expériences de terrain et les apports actuels de la recherche en sciences de l’éducation. L’atelier débutera par un bref exposé présentant les données actuelles de la recherche. S’ensuivra une discussion autour des réflexions soulevées par l’atelier.
25CEMEA BLa liberté de mouvement ; une clé pour un développementL’équipe Petite Enfance des CEMÉA en Belgique a conçu un recueil de fiches pour aborder les finesses et les nuances inhérentes aux différentes étapes du développement moteur spontané du bébé avant le stade de la marche assurée. Destiné aux professionnel-le-s de la Petite enfance, mais également aux parents, cet outil largement inspiré de l’approche d’Emmi Pikler, se présente sous la forme de deux catégories de fiches : les postures et les déplacements successifs, de la position couchée sur le dos jusqu’à la marche ; huit thèmes transversaux abordant des questions générales découlant de la motricité libre du bébé.
26CEMEA FDeux chantiers emblématiques (et historiques) de la présence des Ceméa sur les Festivals d’Avignon et de BourgesL’Éducation nouvelle est plus qu’une méthode, quand elle place « les pratiques d’activité » comme sources d’apprentissage, de réflexion, de rencontre avec les autres, de découvertes et de créativité. Dans les festivals, il s’agit d’accompagner des personnes dans un itinéraire culturel où chacun peut faire coexister le plaisir de savourer ce qu’il connait déjà avec le désir d’élargir le champ de son expérience et de ses connaissances. Au Festival d’Avignon dont ils sont les partenaires historiques (chantier créé en 1959), les Ceméa mettent en œuvre trois types de séjours complémentaires : des séjours culturels pour des lycéens et des apprentis, des séjours ateliers de pratiques théâtrales pour adolescents et adultes ; des séjours construits autour de demandes particulières avec différents partenaires. Au Festival du Printemps de Bourges, (musiques actuelles), (chantier créé en 1982), les Ceméa font des propositions qui donnent envie de se rencontrer autour des expériences des festivaliers et leurs rapports à la musique. Une dynamique s’installe alors progressivement dans le lieu d’accueil à partir de propositions formelles et informelles, de ressources dans l’équipe, chez les groupes accueillis, et en fonction de comment les un·e·s et les autres s’emparent de cet espace. Le lien aux festivals se construit tout au long de l’année, à partir de la programmation des festivals et celles des Ceméa, dans une réelle collaboration et rencontre avec les artistes, compagnies, plateaux techniques.
27CRAPSentinelles et référents contre le harcèlementAprès 2 jeux (expériences psycho-sociales) nous échangerons sur ce que l’on retrouve dans les situations de boucs émissaires et les différentes propositions pour les faire évoluer.
28Els de ManApprendre dans une classe hors les mursChaque jour commence dehors à la classe des buffles. Dans la nature ou dans le quartier. Nous rencontrons la vraie vie, en dehors de la classe. Les choses, événements et les personnes qui comptent pour nous. Nous observons, nous rencontrons, nous bougeons. Nous nous posons des questions et cherchons des réponses et des solutions. Nous tissons des liens entre les lieux, les gens et nous… D’innombrables domaines d’apprentissages et de compétences sont abordés spontanément. Ensemble, nous découvrons les possibilités d’enseigner en dehors de classe au moyen d’un plan de travail visuel. Quelles opportunités la nature et l’environnement scolaire nous offrent-ils pour encourager les élèves à apprendre de manière vivante, significative et agissante en coopération ? Et comment s’y mettre ? Els (ergothérapeute et enseignante dans l’enseignement primaire spécialisé, membre du collectif http://www.tousdehors.be) sort quotidiennement avec ses élèves depuis 7 ans. A travers un plan de travail visuel et un livre de photos, elle partage avec vous ses expériences, histoires et idées pour vous aider à oser sortir et chasser ce dernier doute de votre tête …
29Fédération Italienne des CEMEATavolieri, mani, educazione
table, main, éducation
Trois instants :
jouer des tableaux qui ne sont pas seulement compétitifs, comme une forme de facilitation des processus d’agrégation ;
construction de planches dans le cadre d’une expérience cognitive de sè propres capacités, récit d’une expérience avec des adultes de construction de planches en céramique ;
générer des parcours personnels et collectifs dans des contextes pédagogiques alliant jeu et activités manuelles, valorisation des savoirs techniques alliée à la pratique pédagogique.
30GFEN et GRENEduquer et/ou punir?Quelles représentations la société a (eu) de l’enfance abandonnée, délinquante, inadaptée ? Quelles institutions a-t-elle mis en place pour répondre au « problème» ? Quel traitement réservé aux filles et aux garçons ? Des documents originaux (images, textes législatifs, récits de professionnels et d’enfants) permettront de renouveler notre regard/savoir et de questionner nos pratiques éducatives.
31LIENAtelier d’écriture : “Cartes de la Fraternité”A la lumière de la pensée de Korczak : “Les enfants doivent être pris au sérieux et méritent qu’on parle avec eux de toutes les choses les concernant.” “Les enfants ne sont pas des marionnettes qu’on pourrait manipuler.”Alors, avec nos brins de poésie, comment exercer notre solidarité envers et avec les enfants victimes de violences pour que soient respectés leurs droits fondamentaux.
32LIEN Tunisie Théâtre du TiroirViolences sexuelles sur enfants :
outils pédagogiques pour« libérer » la parole des enfants
Oser la parole des adultes
2 témoignages en France et en Tunisie
Violences sexuelles sur enfants : outils pour l’aborder dans le cadre scolaire :
Temps 1 ( 20 mn) : Problématique des freins culturels et institutionnels à partir de témoignages en Tunisie
Temps 2 ( 20 mn):Témoignage du théâtre du Tiroir dans ses ateliers « Droits de l’enfant « a Laval ( France)
Temps 3: ( 1h20 mn) Inventer et partager d’autres outils de parole :
Travail individuel / Travail intra-groupe / Travail inter-groupes / Analyse réflexive
valise pédagogique d’albums jeunesse, leur utilisations pour permettre la parole de l’enfant
« De l’image à la parole » exposition photos disponible :« REGARDS D’ENFANTS » 70 photos à travers le monde qui libèrent la parole pour ouvrir des ateliers d’écriture et possiblement des ateliers théâtre.
33FORESCOPartant du visionnage d’une Bourse d’échanges réciproques de savoirs professionnels réalisée au sein du réseau des Cités des métiers, l’atelier propose de discuter les atouts et limites de ce dispositif d’apprentissage informel consistant à apprendre les uns des autres : en confrontant l’expérience avec celles menées dans des environnements différents : centres sociaux, médiathèques…
34ICEML’autorisation, principe fondamental de la pédagogie FreinetEn pédagogie Freinet, notre objectif est que l’élève se vive le plus souvent possible comme auteur de ses tâches, auteur de ses processus d’apprentissage, et co-auteur de l’organisation coopérative de la classe. C’est à cette condition que se déploie un processus d’implication dans les apprentissages, un processus de rencontre et de transformation mutuelle des enfants entre eux. L’autorisation (devenir auteur) est certainement le principe qui différencie la pédagogie Freinet des autres pédagogies actives et il constitue notre fer de lance politique pour l’émancipation des enfants et la lutte contre les déterminismes sociaux. Nous illustrerons ce principe par des vidéos et des documents de classe. Un débat entre les participants aura lieu après cette présentation.
35ICEMCoformation en mathématiques par la Méthode Naturelle de mathématiquesLa Méthode naturelle, démarche complexe d’apprentissages, constitue la matrice pédagogique et didactique de la pédagogie Freinet. En terme de formation, elle demande notamment de solides connaissances disciplinaires à mobiliser pour accompagner les élèves dans leur tâtonnement expérimental.À cette fin, le secteur « mathématiques » de l’ICEM a mis en place un dispositif de coformation des professeurs en mathématiques par la Méthode naturelle de mathématiques, en recourant aux créations mathématiques collectives.Cela tient à répondre à l’enjeu d’inscrire durablement la Méthode naturelle dans ce langage très spécifique que sont les mathématiques, tout en poursuivant les habitudes de compagnonnage propres au Mouvement Freinet. Lors de cet atelier, nous proposerons une mise en situation aux participants, suivie d’un échange sur les apports d’une telle pratique de coformation, en la mettant aussi en perspective avec les pratiques effectives dans les classes Freinet.
36ICEMLe vocabulaire de l’école moderneLe vocabulaire de l’école moderne Chaque pédagogie se réclamant de l’éducation nouvelle utilise soit un adjectif (moderne, active, etc), soit un nom de pédagogue, soit encore une expression. Ces choix ne sont pas anodins. L’objectif de cette conférence en duo suivie d’un débat sera de déterminer si ces divers courants et appellations recouvrent des réalités communes sous la même bannière « éducation nouvelle ».
37Association Marocaine de l’Ecole Moderne (FIMEM)La rencontre comme base d’enseignement du FLEDans le domaine de l’enseignement du FLE au Maroc, nous avons subi de nombreuses transitions, que cela soit au niveau des programmes d’étude ou de celui des méthodologies d’apprentissage. Cependant, une présence plus concrète et appropriée de la civilisation/culture dans l’apprentissage du FLE, et surtout une plus grande sensibilisation à l’interculturel, manquent encore. Nous estimons que l’apprentissage d’une langue doit forcément passer par l’apprentissage de sa civilisation et de sa culture. Mais l’enseignement de la civilisation ne doit plus se borner à l’accumulation d’éléments culturels comme la façon de vivre des autres , leur mentalité, les grands personnages de l’histoire ou du quotidien. Cet enseignement devrait être basé sur des dialogues entre cultures, sur des réflexions plus contemporaines, car il doit répondre aux besoins des apprenants actuels, vivant dans un monde de diversités culturelles, de globalisation, de mondialisation. Dans l’interculturel, la diversité des cultures est mise de l’avant. Chaque individu appartient à un ou des groupes qui sont différents les uns des autres, et son identité est constituée de l’entrecroisement des cultures de ces groupes. En fait, l’interculturalité se définit par notre rapport à soi et à l’Autre, et par la relation avec l’Autre. L’interculturel renvoie à la manière dont on voit l’Autre et à la manière dont on se voit par les yeux de l’Autre. Nous ne parlons pas ici de simple juxtaposition de cultures, mais d’échanges entre cultures, de relations qui se construisent et qui s’entretiennent entre l’individu et autrui. Ce n’est pas non plus une simple comparaison de cultures, car analyser les similitudes et les divergences des différentes cultures n’est, en quelque sorte, qu’un point de départ à la démarche interculturelle. Plan de l’intervention : 1- Définitions terminologiques .
2-Point de vue sur les politique linguistique en Europe et au Maroc .
3- La nécessité de changer de model .
4-Opportinutés et défis .
5- Concrétisation dans le domaine scolaire . 6 -Conclusion .
38FIMEM MCE ItalieFaire des maths avec des créationsChaque participant à l’atelier réalisera une création mathématique avec les matériaux fournis. Les créations seront ensuite discutées en groupe pour trouver « ce qui est mathématique » (l’auteur parle en dernier). Une fois les pistes de travail identifiées, la discussion se concentrera sur le sujet et la méthodologie proposée. Enfin, des exemples d’activités réalisées avec des enfants de l’école maternelle et primaire à partir de leurs créations mathématiques seront présentés.
39FIMEM MCE ItaliePédagogie du CielDans le laboratoire les participants sont mis en situation pour s’interroger sur leur place sur la planète Terre et à travers un « regard nouveau » sur la Mappemonde mise en position de « Mappemonde Parallèle » au Soleil. L’observation et accompagnée par un questionnement sur des aspects scientifiques, de langage, liées aux stéréotypes, didactiques et d’inclusion social. On travaille à l’intérieur mais aussi à l’extérieur, si possible au Soleil.
40FIMEM SKASIARCHIO Mouvement grecle parcours … d’un texteLe fondement de la classe coopérative est la participation démocratique de tous les membres à la vie du groupe. Le droit, donc, à la parole et à l’expression de soi constitue le principe déterminant, dans des conditions de sécurité, assurées par le cadre et les règles fixées par les membres de l’équipe eux-mêmes. L’atelier « les chemins… d’un texte » est un atelier basé sur l’expression libre. L’écriture à travers les techniques de la classe coopérative peut aboutir à un texte à publier, à une création visuelle, à un jeu théâtral, à une émission de radio. Dans notre atelier, d’une durée de deux heures nous traiterons alors :- La rédaction initiale des textes et la sélection d’un seul texte ;Le texte comme élément déclencheur des activités théâtrales ; la valorisation du texte pour la création d’une émission radiophonique.
41Mouvement FREINET BelgeTravail autonome en mathématiques et en français dans le scondaire supérieur (lycée)Cet atelier a pour but d’évoquer nos pistes de pratiques concernant le travail autonome en secondaire supérieur dans une école populaire en mathématiques et en français et d’inviter un échange entre participant.e.s.
42Ecole Clair-Vivre (Bruxelles)Les ateliers philo en primaireDeux ateliers seront proposés : la discussion à visée démocratique et philosophique (DVDP) et si le temps le permet l’atelier de recherche sur la condition humaine (ARCH).
La DVDP a pour objet de confronter l’enfant au débat régulé afin qu’il puisse développer/ affiner ses habiletés de pensée : l’argumentation, la reformulation, l’écoute ou la réflexion sur une question d’ordre philosophique et/ou citoyenne, par exemple « les garçons peuvent-ils porter des robes ? »
L’ARCH est lui, un dispositif qui permet aux participants de reprendre confiance avec leur faculté de penser, à partir d’un mot lancé par l’animateur, ces derniers prennent la parole sans qu’aucune interaction avec autrui ne soit possible.
43FESPIUn cours, ça s’écoute ou ça se pratique? Comment donner un rôle actif à l’élève?En co-animation prof-élève ; nous proposons aux participants trois mise en situation pédagogiques qui questionnent le rôle de l’élève dans son scolarité. Par la suite, une discussion permettra a chacun.e de confronter leurs vécus d’expérience.
44GFENAtelier écriture/improvisationComment penser le pas de côté que nous propose l’improvisation poétique orale quand on veut s’engager dans l’action, engager son action ? Il s’agit bien de ces lieux qui n’existent pas encore, déstabilisant suffisamment le scripteur qui cherche encore et encore à rapporter à du connu ce qui le trouble. Il s’agit d’imaginaire.
45GFENRecréer ensemble un texte entendu deux foisLe GFEN met en lumière la construction des savoirs et du rapport à savoir. Mais comment les faire vivre en classe ? Nous vous proposons de vivre un TEXTE RECRÉÉ. C’est un pari lancé à un groupe (d’élèves, d’adultes, …) : recréer un texte entendu seulement deux fois. Ce n’est pas magique, c’est de l’auto-socio-construction. Partants pour tenter l’aventure ?
46REPAQUn partage sur le rôle des parents dans nos écoles respectivesDes bénévoles ou des coéducateurs? Tolérés ou bienvenus dans l’école? Un pont entre la maison et l’école ou un suppléant de l’enseignant? Un observateur critique ou un collaborateur de l’enseignant? Les choix qu’on fait à l’égard des parents dans nos écoles prennent racine dans nos cultures respectives. Peut-on les reconnaître et les assumer?
47AGSASAtelier d’interrogation collectiveCet atelier propose, dans et hors l’école, un débat à partir d’une question : « on entend dire que ….qu’en pensez-vous ? » Dans un cadre « hors menace », respectant l’éthique de la discussion, sans avoir à se soumettre à une pensée directive de l’animateur, ce débat sans conflit favorise ainsi l’élaboration de la pensée de chacun par la prise en compte de la pensée des autres.
48CEMEA FUn jardin pédagogique et partagé, agir ensemble en proximité pour la transitionLes Ceméa accompagnent habitant·e·s et enfants autour de pratiques communes dans le jardin du quartier Yzeuville (Le Mans). Les enfants de l’école y jardinent, bouturent pour la cour et découvrent les enjeux d’une alimentation écoresponsable. Les pratiques de permaculture sensibilisent au partage non marchand du commun. Chroniques et moments festifs tissent les liens à hauteur du quartier.
49CEMEA FVosotros (Le volontariat, vecteur d’inclusion sociale)Pendant deux ans, un consortium de 8 partenaires européens (France, Belgique, Italie, Espagne, Por-tugal,Pologne, Roumanie et Slovaquie) se sont rencontrés et ont échangé ensemble pour illustrer les effets du volontariat sur les structures, les territoires et les personnes (publics accueillis et volon-taires). L’illustration de ces effets a permis d’affirmer que le volontariat est un vecteur de cohésion sociale. Les projets développés s’ancrent de plus en plus dans une dimension sociale et les volontaires s’engagent dans des projets sociaux à travers une dimension locale, nationale et/ou internationale. Cet atelier a vocation à présenter les résultats du partenariat et engager une discussion avec les partici-pant.e.s : en quoi la démarche d’évaluation peut faire référence à l’éducation nouvelle (travailler sur le processus et pas seulement sur le résultat à travers une démarche réflexive, le développement et la mise en valeur des capacités des personnes les plus vulnérables…)
50CEMEA FTerrains d’aventureEn s’inspirant des terrains d’aventure allemands ou de France dans les années 70/80, les Ceméa Pays de la Loire remettent au goût du jour cette pratique pédagogique, en menant depuis quatre ans des actions de recherches autour de cette pratique, dans notre contexte actuel. Le principe du terrain d’aventure tel qu’il est proposé est simple : c’est un village de jeux et de cabanes en construction permanente, qui va évoluer avec le temps, en fonction des besoins, des désirs, des nécessités aussi… Des animateur·trice·s vont faire vivre le projet en « l’alimentant » : approvisionnement en palettes, perches, cordes…, construction de quelques installations suscitantes : pont de singe, tyrolienne, un début de plateforme… Ils seront en apport sur des techniques de constructions, le plus souvent quelques nœuds suffisant pour établir des assemblages temporaires. Mais surtout un lieu où on peut passer des vacances au pied de chez soi, à son rythme, sans programme. Un livre a été édité aux Éditions Cafard pour témoigner de cette expérience. La vidéo Ceméa PDLL, sur les terrains d’Angers et de Saint-Nazaire est disponible ici https://ln.cemea.org/terrain-daventure
51CRAPEcrire sur des pratiques d’éducation nouvelle[Contenu réduit] Ecrire sur ce que l’on met en œuvre avec les enfants, les élèves, en classe ou hors de la classe, cela permet de réfléchir posément et de partager avec d’autres, pour analyse ou inspiration. Cela permet de faire évoluer les pratiques, et de faire connaitre les principes que nous défendons. Pourtant, nombreux sont ceux qui n’osent pas, qui se sentent illégitimes. Cet atelier essaiera de convaincre les participant·e·s du contraire !
52Labos de Babel MondeEnfants-chercheurs, professeurs-chercheurs, militants-chercheurs : construire ensemble une recherche véritablement coopérative autour des jeux du Kaléidoglotte »Ce înseamnă domesticit ? Ko sa i vé dir « aprivoizé » ? Apprivoiser les langues. Faire exister les langues pour mieux penser sa langue. É possivel ? Expérimenter, jouer, comparer, se frotter à l’étrangeté des langues. Se plonger dans l’inconnu pour le faire sien, y trouver des repères, faire des liens.
Un va-et-vient entre l’expérience des jeux et un dispositif d’analyse de photos et séquences filmées d’enfants à l’œuvre.
53Miroirs vagabondsExemple de projet socioartistique ancré au sein d’un territoire d’actionCet atelier propose de découvrir comment une parade des lanternes – projet socioartistique participatif – s’ancre au sein d’un territoire d’action, comment il est vecteur :
°d’expression citoyenne
°de participation de tous les publics à la vie collective/locale
°de médiation culturelle.
Déroulement :
*Co-construction des étapes du projet socioartistique – Co-construction d’une ligne du temps – Présentation des traces de parades des lanternes – Analyse/échanges
54OCCEOCCE et pratique coopérativeCet atelier s’intéressera au lien entre l’OCCE et la pédagogie coopérative à travers 3 domaines :
•Le « Conservatoire des pratiques coopératives », plateforme de ressources avec un focus sur une expérience de mise en place d’une classe flexible
•Les coopératives scolaires et l’économie sociale et solidaire
•« L’agenda coop », outil pour la classe pour développer au quotidien la coopération et les compétences psychosociales
55Tous les MaquisAtelier d’écriture de rueEcrire, dehors, dans la rue, des textes courts, quel que soit notre âge. A partir de mots que nous aimons, que nous détestons, de défis poétiques ou encore d’illustrations nous pouvons produire des écrits courts dans l’espace public, dans le cadre d’ateliers educatifs de rue.
56Asso Nationale scientifique de jeunes FICEMEALa force de l’éducation environnementale dans la conservation de la biodiversitéDans le cadre de l’éduction environnementale de nos élèves, des sorties de loisir scientifique sont organisées durant les vacances. L’objectif de cette action est de développer la culture scientifique et la conscience environnementale chez les jeunes tout en les sensibilisant sur les questions liées à la protection des espèces et des milieux. Durant ces sorties, nos jeunes sont appelés à réaliser des activités dans des ateliers afin de leurs permettre d’identifier différents composants des écosystèmes ciblés et visités ainsi que leurs importance dans la préservation de la biodiversité. A travers les observations directes et les informations acquis, le jeune aura assez de connaissance pour une prise de conscience par rapport à la protection de son environnement.Il est à signaler que ces actions pratiques permettront de former un jeune militant pour la conservation et la protection de la biodiversité.
57CEMEA BManuels scolaires et stéréotypes sexuésEn 2012, une étude exploratoire réunissant les groupes École et Pour une éducation à l’égalité des genres passait au crible les manuels scolaires d’apprentissage du français pour les enfants de 6 à 12 ans en Belgique francophone et révélait la persistance de stéréotypes sexués (sur-représentation des garçons, mère figure de tendresse et père figure d’autorité, les filles à l’intérieur et les garçons à l’extérieur…). 10 ans plus tard, il s’agit pour nous de faire le point sur les évolutions en la matière, l’agréation des manuels scolaires par le Ministère de l’éducation ayant disparu des normes contraignantes.
58CRAPDébat et discussion collective : quelles pratiques, quelles modalités?Le terme « débattre » signifie avoir une discussion à plusieurs où chacun expose ses arguments sur un thème donné. Pourtant, l’étymologie même du terme « débattre » (dé signifiant l’intensité et batuerre signifiant frapper) met en avant que le débat, plus qu’une discussion, est un exercice de présentation de ses idées qui mène souvent à une cristallisation et un renforcement de sa propre opinion. Comment le débat peut-il être un moment d’apprentissage, un moment où on apprend de l’autre, de ses connaissances et de ses opinions, où on apprend aussi à « se mettre d’accord sur nos désaccords » ? Nous présenterons une expérience de mise en place de discussions à visée philosophique et démocratique (DVDP). Cet atelier sera l’occasion d’explorer différentes expériences pédagogiques et de partager des outils transposables.
59CRAPLa nature : contexte et support d’apprentissagesAprès l’enseignement à distance qui nous a rivé sur nos écrans, on a eu envie d’en sortir et de sortir dehors avec les jeunes pour toucher, observer, ressentir et apprendre. Enseigner dehors est une pratique qui connait un fort engouement récent. Pour autant, cette éducation par la nature s’enracine dans l’Education Nouvelle qui, en plus de l’encourager, l’organise selon des modalités coopérantes, la structure autour d’objectifs pédagogiques et de valeurs humanistes. Cet atelier sera l’occasion de partager nos pratiques d’enseignement dans, mais surtout avec la nature. Cette mutualisation permettra de tisser ensemble des réflexions transversales autour des objectifs communs de ce type d’enseignement mais aussi des vigilances, qui loin de décourager, doivent être envisagées comme des balises au tâtonnement pour éviter l’écueil de certaines dérives.
60Fédération Italienne des CEMEATeatro Mignon : le théâtre dans votre pocheLe Teatro Mignon est une forme de théâtre éducatif. Mignons sont les histoires racontées, 1 ou 2 comédiens, matériel simple et décors utilisés, peu de spectateurs, temps de présentation court. Le Théâtre Mignon est un théâtre « portatif », adapté à tous, qui privilégie la relation entre acteur et spectateur et qui se développe aussi dans l’interaction entre ceux qui jouent et ceux qui regardent.
61Institut Helena RadlinskaPrésentation de la pédagogie sociale comme mouvement pédagogiqueCet atelier a comme objectif de sensibiliser les participants aux apports internationaux de la pédagogie sociale. L’atelier présente les origines de la pédagogie sociale en Pologne et notamment l’histoire du terme de « pédagogie sociale », de la naissance de la pédagogie sociale comme discipline autonome, aux bases de la pédagogie sociale et l’application de la pédagogie sociale.
62LIENComment traiter des Questions Scientifiques Socialement Vives en Education Nouvelle ?Un dispositif de travail démocratique tel qu’une Discussion à Visée Scientifique peut-il permettre d’aborder les QSSV en allant plus loin que les seules visées scientifiques et ouvrir ainsi à leurs dimensions humaines et planétaires, sans être taxé de politique ? Nous en discuterons, en inter-mouvement, après avoir vécu le dispositif sur trois cas d’étude concrets, adaptables en primaire.
63LIENLe contrôle socialAnalyse du contexte, de l’environnement, démarche, description et public concerné par l’action. En quoi cette action est en adéquation avec les valeurs de l’Education Nouvelle ? (1500 signes maximum) Nous proposons un atelier sur les mécanismes de contrôle social . Partant de quelques exemples comme le système de crédit social chinois, la gamification dans le monde du travail avec ses précurseurs soviétiques et américains, la gamification comme mécanisme de motivation dans la radicalisation jihadiste, la médecine « sans médecin ni malade » qui dégage des malades potentiels et des sujets à risque et qui remplace l’individu par des chiffres….. on espère arriver aux problématiques lies à l’école avec le renforcement de l’évaluation , gamifiées ou non, la formation permanente, la subordination de l’enseignement à des lois du marché de l’emploi. Nous espérons qu’a travers ses exemples, on peut aborder la question de formes de résistance a envisager contre la société de contrôle.
64LIEN, IEPENH (Haïti)L’éducation nouvelle en situation de crise : une force de résistancePartage d’expériences d’adaptations à des situations de crise, en pratiquant l’Éducation Nouvelle.
Illustration par l’image de moments de crise-contexte; L’expression « Éducation en situation de crise », c’est quoi? ; Pratiquer l’EN en situation de crise, une question de résistance qui vient grâce à une certaine croyance dans le changement /Plus on est actif plus on peut l’espérer ; Partage des découvertes…