Manifeste

Un Manifeste pour dire

Le monde que nous voulons

Les valeurs que nous défendons

En 1932, La Ligue Internationale pour l’Éducation Nouvelle écrivait : « La crise actuelle appelle la concentration à travers le monde entier de tous les efforts vers une éducation rénovée. À cela nul effort national ne saurait suffire. » Elle lançait alors « un pressant appel aux parents, éducateurs, administrateurs et travailleurs sociaux pour qu’ils s’unissent en un vaste mouvement universel » considérant que « seule une éducation réalisant dans toutes ses activités un changement d’attitude vis-à-vis des enfants peut inaugurer une ère libérée des concurrences ruineuses, des préjugés, des inquiétudes et des misères ». Extrait de la Nouvelle charte de la Ligue Internationale pour l’Éducation Nouvelle, écrite après le Congrès de Nice (1932) 

L’écriture de la nouvelle version du Manifeste, lisible sur le site https://convergences-educnouv.org/, a mobilisé un grand nombre d’organisations au plan international dans le cadre d’un processus de travail collectif. Les 10 enjeux présentés dans ce Manifeste témoignent de la permanence de nos combats et de leur modernité quand ils donnent à lire nos ambitions militantes :

  1. L’Éducation Nouvelle porte un projet d’émancipation et de démocratisation
  2. L’Éducation Nouvelle est résolument positive
  3. L’Éducation Nouvelle promeut une vision émancipatrice des savoirs
  4. L’Éducation Nouvelle propose, débat et invente au sein de collectifs solidaires
  5. L’Éducation Nouvelle ne s’arrête à aucune frontière
  6. L’Éducation Nouvelle s’efforce de conjuguer le dire et le faire
  7. L’Éducation Nouvelle regarde chaque enfant, chaque jeune, comme un être à la fois inachevé et complet
  8. L’Éducation Nouvelle milite pour une école ouverte et démocratique
  9. L’Éducation Nouvelle s’engage pour mettre en œuvre une vision globale de l’éducation
  10. L’Éducation Nouvelle fait face aux défis du XXIe siècle.

Le Manifeste sera rendu public le 1er novembre prochain à l’occasion de la séance de clôture de la 3ème Biennale Internationale de l’Éducation Nouvelle (Bruxelles du 29 octobre au 1er novembre). Elément majeur d’un projet politique partagé, il constituera alors le socle commun entre toutes les organisations déjà mobilisées au sein de Convergence(s) mais également pour toutes celles qui souhaiteront intégrer cette grande dynamique internationale. Car faire alliance, mobiliser les organisations de tous pays qui agissent au quotidien selon de mêmes principes et valeurs est une nécessité si nous voulons redonner à l’Éducation Nouvelle toute sa place dans les enjeux éducatifs à l’échelle internationale. C’est à nous que revient de relever ce défi historique de continuer l’histoire de l’Éducation Nouvelle, et de construire, avec d’autres, au sein de Convergence(s), des perspectives nouvelles pour l’Éducation, en Europe et dans le monde !


%d blogueurs aiment cette page :